Istorie – Teritorii

Terroirssuite

    En revanche, la qualité de la récolte suppose un temps chaud et sec de juillet à octobre, tout particulièrement pendant les quatre dernières semaines précédant les vendanges (globalement, 2 008 heures de soleil par an). Le climat bordelais est assez humide (900 mm de précipitations annuelles); particulièrement au printemps, où le temps n’est pas toujours très bon. Mais les automnes sont réputés, et de nombreux millésimes ont été sauvés in extremis par une arrière-saison exceptionnelle; les grands vins de Bordeaux n’auraient jamais pu exister sans cette circonstance heureuse.

    La vigne est cultivée en Gironde sur des sols de natures très diverses et le niveau de qualité n’est pas lié à un type de sol particulier. La plupart des grands crus de vin rouge sont établis sur des alluvions gravelo-sableuses siliceuses; mais on trouve aussi des vignobles réputés sur les calcaires à astéries, sur les molasses et même sur des sédiments argileux. Les vins blancs secs sont produits indifféremment sur des nappes alluviales gravelo-sableuses, sur calcaire à astéries et sur limons ou molasses. Les deux premiers types se retrouvent dans les régions productrices de vins liquoreux, avec les argiles. Dans tous les cas, les mécanismes naturels ou artificiels (drainage) de régulation de l’alimentation en eau constituent une caractéristique essentielle de la production de vins de qualité. Il s’avère donc qu’il peut exister des crus ayant la même réputation de haut niveau sur des roches-mères différentes. Cependant, les caractères aromatiques et gustatifs des vins sont influencés par la nature des sols; les vignobles du Médoc et de Saint-Émilion en fournissent de bons exemples. Par ailleurs, sur un même type de sol, on produit indifféremment des vins rouges, des vins blancs secs et des vins blancs liquoreux.

 

Historie

Partout dans le monde, Bordeaux représente l’image même du vin.
En savoir plus ...

Contacter

Tel: +40 311 043 817
Email: office@andowine.com